QUI SOMMES NOUS ?

Nous pensons souvent à la charité comme une action. Mais je considère la charité comme un état du cœur.

L’association Esperancia Gracia Kinshasa (ESGRA) a été créée en République Démocratique du Congo, pour venir en aide aux jeunes femmes en situation précaire à Kinshasa.

Depuis sa création en 2008 l’association a concentré ses activités dans la formation.

Le siège de l’association se trouve à Genève en Suisse et soutient le centre de formation ainsi que l’unité de production.

CENTRE DE FORMATION ESGRA

Le centre de formation ESGRA se trouve à Kinshasa, (https://goo.gl/maps/2zn4REXziRJ2). Il est reconnu comme ONGD par le gouvernement congolais.

Le centre dispense des cours de coupe et couture, blanchisserie, alphabétisation, français et initiation à l’informatique. Environ 70 jeunes femmes, divisées en deux groupes, ont la possibilité d’obtenir un brevet après 9 mois de cours.

Après le brevet, une dizaine d’élèves peuvent continuer à travailler dans l’unité de production du centre pendant un an, afin de acquérir une expérience de travail et apprendre à gérer une petite entreprise. Ayant commencé par la production d’habits, elles se sont ensuite orientées vers la création d’accessoires (sacs, étuis, casquettes etc.) dans le but d’accroître le nombre de pièces produites, de faciliter la vente locale, et d’utiliser des matériaux récupérables pour les fabriquer. Les accessoires ont été munis d’une étiquette créée à cet effet. La formation comprend un module de gestion d’entreprise et de budget.

Les élèves sont des filles et des jeunes femmes qui se trouvent dans les situations les plus précaires ; orphelines, filles-mères, sans domicile fixe et avec comme seule option la prostitution pour survivre. Le centre leur permet, certaines pour la première fois, de suivre un enseignement, d’acquérir une formation et de pouvoir vivre de leur nouveau métier. L’alphabétisation et les cours de français sont indispensables à leur formation, sans compter que cela renforce leur autonomie. Il en va de même pour l’informatique, considérablement utile pour la gestion. Le centre de formation propose aussi un module sur la santé des femmes et la prévention du VIH.

L’association à Kinshasa est entièrement vouée au bon fonctionnement du centre de formation. L’équipe enseignante est certes très impliquée dans l’enseignement et le suivi des élèves mais aussi dans les travaux nécessaires à la construction et à l’entretien de l’infrastructure. L’équipe, en étroite collaboration avec la directrice Mme Katumba Ntumba à Genève, est responsable du cursus et des examens. Les enseignants font passer les examens aux élèves et décident si elles ont bien appris tout ce qui leur permettra de recevoir leur brevet. L’équipe de Kinshasa compte 7 enseignants qui assurent également l’administration.

L’avenir du centre
La priorité la plus urgente est de fournir un repas par jour aux élèves du centre de formation et aux apprenties de l’unité de production. L’équipe d’ESGRA étudie différentes possibilités pour trouver une solution durable à ce problème récurrent qui s’est amplifié avec la pandémie du coronavirus.

Un partenariat avec une permanence médicale est la prochaine priorité de l’association ESGRA, pour garantir aux élèves le moyen d’avoir accès aux soins.

ESGRA souhaiterait aussi travailler dans l’industrie de la mode éthique et locale, en partenariat avec des acteurs locaux, soit pour trouver des places d’apprentissage pour les diplômées d’ESGRA, soit pour fournir des accessoires sur mesure.

La création d’une bibliothèque pour le développement des cours d’alphabétisation et de français est également très important, ainsi que du matériel informatique mis à jour régulièrement.

Nous espérons, avec les nombreuses personnes qui nous ont soutenues et qui continueront à le faire, de pouvoir avancer pas à pas sur ces diverses idées. A Genève, l’équipe d’ESGRA œuvre pour trouver des soutiens financiers et matériels pour pouvoir entretenir et agrandir le projet. Un grand merci à la Ville de Genève pour son soutien précieux depuis 2016.